Bienvenue sur le site de

"S'étant chaussée, [...]" & Associé-E-s !

Attention : "S'étant chaussée, [...]" a un tout NOUVEAU SITE (merci infiniment à Tom-Tom !) !!!

http://setantchaussee.free.fr/

(Ce site n'est donc plus mis à jour ; pour plus d'infos, vidéos, photos ... les mises à jour sont sur l'autre site, yesss !)

----------

L'envers du décor :

Pourquoi « S’étant chaussée, […] » programme-t’elle majoritairement des artistes femmes ?

Par goût sans doute, mais pas que. Parce que aussi, lors de sa création, en 1995, il n’y avait alors que très peu, trop peu d’artistes femmes ou de groupes "féminins" (ou plutôt "woman-fronted bands") qui tournaient en France ou qui jouaient à Lyon (nous ne parlons bien sûr que de groupes sur les labels indépendants).
La plupart des concerts qui avaient alors lieu semblaient laisser la part (plus que) belle à une grande majorité d’artistes hommes ou à des groupes entièrement masculins, ou presque ! Mauvaise surprise et un comble, et 1er constat, sous forme de questionnement : pourquoi ces artistes femmes ne tournent-elles pas ou que très peu ? Pourquoi ne sont-elles pas ou pas plus programmées ici ou là ? Quelles raisons y a-t-il à cela ?

En réaction (face à ce constat), ainsi que par goût personnel, l’association est créée, avec pour principales idée et envie celles de faire jouer et découvrir ces nombreuses artistes ou groupes (majoritairement) féminins qui semblent passer alors pratiquement inaperçus auprès des gens organisant des concerts, voire même du « public ».
Prendre le contre-pied de la programmation habituelle, majoritairement constituée de groupes (entièrement) masculins !
Afin de pouvoir faire découvrir les musiques et, le cas échéant, les revendications politiques (féminisme, idées queer, anti-racisme …) de ces groupes et artistes, et ainsi donner peut-être aussi envie à d’autres personnes (filles ou garçons) d’organiser des concerts pour ces groupes-là.
Faire tourner ou jouer une artiste femme étant alors vu comme un acte politique en soi, une prise de position pro-féministe.

Dès le départ, l’idée était aussi, lorsque les autres programmations s’intéresseraient davantage et suffisamment à ces artistes-là (mais serait-ce jamais le cas ?), d’arrêter progressivement l’activité de l’association.
Sa naissance est intimement liée à sa disparition.
Car ce genre d'association ne devrait même pas exister, à bien y réfléchir.

Les incompréhensions et les critiques existèrent, voire fusèrent, dès le début, ainsi que de nombreuses réactions que l’on peut qualifier de « sexistes » (vis-à-vis de l'asso ou des artistes programmées) allant souvent de pair avec ces incompréhensions-là. Aboutissant même jusqu’à affirmer le caractère sexiste (vis-à-vis des hommes et/ou des artistes hommes !) du travail de fond de l’association. Complet contresens. Quelles programmations peuvent-elle être qualifiées de "sexistes" (que cela soit conscient ou pas) ? Les programmations habituelles ou bien celle d'une asso qui tente de rompre avec les « bonnes » habitudes, de changer la donne ; d’œuvrer dans ce sens-là, de son côté, et à son niveau ?
Alors, oui, certainement une telle volonté de programmation peut-elle surprendre voire déranger certaines personnes.
Bien sûr les artistes femmes n’ont pas besoin de « S’étant chaussée, […] » pour composer, créer, exister … mais « S’étant chaussée, […] » travaille principalement à pouvoir les faire jouer.
Bref, le combat ne fut pas toujours de tout repos et souvent mal perçu, mal compris.

Depuis quelques années cependant, on ne peut que se réjouir de la présence de plus en plus fréquente et nombreuse d’artistes femmes dans les concerts organisés à Lyon et ailleurs (sans même parler de ceux de « S’étant chaussée, […] »).
De plus, il semble que de plus en plus de femmes fassent de la musique au sein de cette scène, de ce milieu indépendant, et soient (enfin) de plus en plus reconnues, comme leurs homologues masculins.
L’association aurait donc de plus en plus tendance à s’ouvrir aux artistes hommes (même si ce n'est pas là sa principale "raison d'être" ; sans même rappeler le fait que des musiciens hommes ont souvent accompagné ces artistes femmes en concert).

« S’étant chaussée, […] » continue donc sa programmation, vaille que vaille et coûte que coûte, pourrait-on dire (car le combat n’est jamais gagné, sans doute ?!), mais compte peut-être davantage encore s’ouvrir à d’autres artistes et genres musicaux, évoluer, voire peut-être même changer du tout au tout (?), afin d’être plus en accord avec ses/de nouveaux objectifs ?

L’avenir nous le dira ... sans doute.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

AFFICHAGE LIBRE
PROCES D'ORGANISATEURS DE CONCERTS
(SUITE)

Saviez-vous que la ville de Lyon s'appliquait à faire disparaître le principal moyen d'information et d'expression de toute la culture associative, militante et artistique ?

En effet, depuis la mise en place de l'unité "Cadre de Vie" en 2007, la municipalité a décidé d'éradiquer l'affichage libre, considéré comme une simple pollution visuelle (enquêtes acharnées et disproportionnées, pluie d'amendes et de procès).

Après le procès intenté à la salle le Sonic fin Janvier 2008, la Ville tourne ses attaques directement contre les petites structures.

L'association Barbe à Pop ouvrait le bal et passait en procès le Jeudi 19 Juin 2008. A peine Septembre était-il arrivé que 3 autres assos (Ostrobotnie, Dadada Org. et "S'étant Chaussée, [...]") passaient elles aussi en (4) procès !

Dans le même temps, les panneaux d'affichage libre, réservés aux structures à but non lucratif, continuent d'être recouverts systématiquement par les grandes structures commerciales.

Pour nous, l'affichage libre est un droit : le droit à la liberté d'expression.
Réprimer l'affichage libre, c'est ni plus ni moins une atteinte à la liberté d'expression.

La ville de Monsieur Collomb est aussi notre ville, et nous n'avons pas la même notion de la propreté, qui est une valeur bien relative.

Après les lois « anti-bruit », les caméras de vidéo-surveillance qui contrôlent nos vies, voici l'opération «ville propre» qui gère notre pensée : que sont quelques affiches A3 face à des pubs de quatre par trois mètres de long, des milliers de panneaux Decaux et d'enseignes ? La pub est partout, elle envahit notre espace, nos cerveaux. Elle est légale parce qu'elle rapporte beaucoup de fric. Pour nous la saleté commence ici.

SOUTENEZ
LA LIBERTE D'EXPRESSION !!!

Pour toute question, récrimination ou soutien à ce collectif, n'hésitez pas à écrire à la Mairie de Lyon (gerard.collomb@mairie-lyon.fr)

MURS BLANCS, PEUPLE MUET !

http://affichagelibre.lyon.free.fr/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

"Chère Isabelle,

Comme j'ai été bien agréablement surpris que tu me demandes de te parler du film que nous avions entrepris de réaliser, un ami et moi, et que tu as été, malgré son caractère farfelu, intéressée par ce que je te racontais, je t'envoie ici le texte très brouillonné d'un des passages dont je t'ai parlé, celui que j'ai ré-écrit, à savoir :
"S'étant chaussée, elle déchausse ses chaussettes et ses chaussures.""

Pierryn Sarni - Circa 1989.

"S'étant chaussée, [...]" est une association née à Lyon en Octobre 1995.
Elle a été active jusqu'en 1997, organisant les tournées françaises d'Azalia Snail, Bikini Kill/Team Dresch, Lois, Red Monkey/International Strike Force, ou bien encore les concerts lyonnais de : God Is My Co-Pilot, Hazel/Ovarian Trolley etc.
Puis, elle fut en break, total, jusqu'en Mars 2002 !

Son objectif principal est l'organisation de concerts, voire de tournées, pour des artistes ou des groupes - majoritairement -féminins, aux styles musicaux divers et variés, en France et, plus particulièrement, à Lyon !

Depuis 2002, elle a repris du service, en mettant sur pied les tournées françaises des artistes ou groupes suivants : Bonfire Madigan, Origami et Azalia Snail ; ainsi qu'en organisant de nombreux concerts lyonnais (en collaboration (ou pas) avec d'autres associations amies), pour les groupes suivants : Le Tigre, Erase Errata, Putrella Forever, Ninetynine, Ill Ease, The Vanishing, Mirah, Line, Crack:WAR, All Girl Summer Fun Band, C.O.C.O. etc.

"S'étant chaussée, [...]" est une association qui marche essentiellement aux coups de coeur et, bien sûr, aux opportunités !

Par ailleurs, elle co-animait l'émission de radio Burn Your Flag (play-lists + infos concerts) chaque dimanche, de 23 heures à minuit, sur Radio Canut - 102.2 FM !

Stéphane.


"S'étant chaussée, [...]" sur MySpace : http://www.myspace.com/setantchaussee

Agenda
Infos Concerts 1
Infos Concerts 2
Photos 1
Photos 2
Plus de Concerts !
Bonus Photos
Liens
Ecrivez-nous :
elledechausse@wanadoo.fr

"S'étant chaussée, [...]"
31/08/04